Actualités

Grand débat : clôture des cahiers citoyens en Loire-Atlantique

 
 
Grand débat : clôture des cahiers citoyens en Loire-Atlantique

La phase de recueil de l’expression des habitants sur les cahiers citoyens qui avaient été mis à disposition dans les mairies s’achève cette semaine. Ces cahiers sont transmis par les maires à la Mission Grand Débat National pour remise à la BNF. « Un grand merci aux maires d’avoir permis à leurs concitoyens de contribuer au Grand Débat National », a déclaré Claude d’Harcourt, préfet de la région Pays de la Loire, préfet de la Loire-Atlantique.

Ce 20 février, Maurice Perrion, président de l’Association des Maires de France en Loire-Atlantique et maire de Ligné ainsi que Laurent Turquois, maire de Saint-Sebastien-sur-Loire, ont remis à Monsieur le préfet leurs cahiers citoyens, en présence de Raphaël Roncière, référent départemental du Grand Débat National. 

Dans le département de Loire-Atlantique, ce sont 167 communes qui ont été recensées comme ayant ouvert un cahier citoyen, soit 81% des collectivités du territoire. Les maires sont désormais invités à transmettre leurs
cahiers par voie postale à la Mission Grand Débat National. Ils ont rendu possible le déploiement de ce dispositif inédit et continuent d’organiser par ailleurs des réunions d’initiatives locales dans leurs communes. 174 réunions ont été recensées à ce jour, dont 98 restent à venir.

Les élus sont en effet à l’initiative de la plupart des RIL : 119 événements s’avèrent organisés par des élus, soit 68% du total, dont 22 par des parlementaires,soit 13% du total. 97 réunions sont le fait des élus locaux, soit 56% du total. Par ailleurs, les associations et groupements divers sont à l’origine de 29 RIL (17%). Enfn, les citoyens ont organisé 26 réunions, ce qui représente 15% du total.

> CP 20-02-2019 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,27 Mb

À terme, l’ensemble des contributions au débat seront disponibles en « open data », dans le respect de la gestion des données personnelles. Ainsi, tous ceux souhaitant s’en saisir pour réaliser leurs propres analyses, et notamment au sein du monde académique, pourront le faire. Les recommandations des garants au Grand Débat National seront ainsi respectées, à savoir : l’exhaustivité (toutes les contributions prises en compte), la transparence (accès par tous aux contributions) et la pluralité (prise en compte des contributions quelle que soit leur forme).

Les échanges se poursuivent sur le territoire, notamment avec l’arrivée des stands de proximité. Le rendez-vous est donné en gare de Nantes ce mercredi 20 février (jusqu’à 19h) et ce jeudi 21 février (de 7h30 à 15h30) pour
découvrir le fonctionnement du Grand Débat. Avec ce stand, le Grand Débat vient au contact des citoyens. Animés par des étudiants, ce moment vise à aller au devant du public pour le sensibiliser au débat et lui permettre de participer. Chacun peut se rendre au stand de proximité mobile. Sont néanmoins visés plus particulièrement les personnes qui n’ont pas accès à Internet (des accès informatiques y sont disponibles avec un accompagnement
par des animateurs) ou ceux qui sont éloignés de la politique et n’auraient peut-être pas eu l’idée de venir s’exprimer sans ce stand de proximité.

 
 

Documents listés dans l’article :