Actualités

Violences aux abords d'établissements nantais : des dispositifs de surveillance adaptés mis en place

 
 
Claude d’Harcourt, préfet de la Loire-Atlantique, condamne avec la plus grande fermeté les violences et les dégradations commises ces deux derniers jours aux abords de plusieurs établissements scolaires nantais. Il adresse tout son soutien aux personnels des lycées visés par ces exactions ainsi qu’aux élèves et à leurs familles.

Ces agissements irresponsables et inadmissibles constituent des délits punis par la loi.
Les forces de l’ordre, qui ont elles-mêmes été prises pour cible, sont immédiatement intervenues pour mettre un terme à ces violences et pour rechercher et interpeller leurs auteurs. Le préfet tient à saluer leur engagement sans faille et a demandé au directeur départemental de la sécurité publique de mettre en place dès à présent et sur les prochains jours des dispositifs de surveillance adaptés afin de prévenir le renouvellement de tels actes de violence et de garantir la sécurité autour des établissements concernés.
L’État ne tolérera pas et ne laissera pas s’installer un climat de violence aux abords des établissements scolaires. Il nous faut continuer à agir collectivement avec la Justice, le Rectorat, la Ville de Nantes et le Conseil régional des Pays de la Loire pour qu’élèves et enseignants puissent retrouver des conditions de travail normales et pour que puisse s’exercer en toute quiétude le droit à l’éducation.