Lancement du Grenelle de la lutte contre les violences conjugales en Loire-Atlantique

 
 
Lancement du Grenelle de la lutte contre les violences conjugales en Loire-Atlantique

Le Grenelle de la lutte contre les violences faites aux femmes est lancé partout en France ce mardi 3 septembre. Il a été également lancé en Loire-Atlantique par Johann Mougenot, directeur de cabinet du préfet et Pierre Sennès, procureur de la République du TGITribunaux de grande instance de Nantes en présence d’une quarantaine de participants représentant les services de l’Etat, les collectivités territoriales et les associations impliquées dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Lancé en Loire Atlantique, ce mardi 3 septembre, ce Grenelle associe l’ensemble des acteurs du département : associations spécialisées dans l’accueil et l’écoute des femmes victimes de violences ainsi que les collectivités territoriales. Il prendra la forme de rendez-vous professionnels et publics où chacun pourra contribuer au débat.

La concertation avec les acteurs locaux
Trois groupes de travail réunissant les professionnels et les experts seront réunis dans ce cadre, afin d’échanger sur les thèmes suivants :
- « Comment améliorer l’accueil et la prise en charge des victimes en police et gendarmerie ? » ;
- « Le développement et le suivi de recueil des plaintes des femmes victimes de violences dans les centres hospitaliers ? » ;
- « Comment mieux prévenir les violences conjugales chez les jeunes ? ».

Les chiffres de 2018 en Loire-Atlantique
• 2 féminicides sont à déplorer sur le territoire.
• Près de 1000 appels ont été passés depuis la Loire-Atlantique à la plateforme téléphonique 3919.
• 1071 faits de violences conjugales ont été constatés en 2018 par les services de gendarmerie et 1 299 par la police.

Et après ?
Les propositions issues du Grenelle permettront de nourrir le prochain plan stratégique quinquennal qui sera présenté le 25 novembre, journée internationale de lutte pour l’élimination des violences commises à l’égard des femmes. Il engagera l’État, les collectivités territoriales et les associations sur un nouveau socle de mesure.

Localement, les propositions et réflexions issues des travaux du Grenelle seront présentées aux acteurs du département à l’occasion du comité local d’aide aux victimes, qui se réunira le 25 novembre en Préfecture.
Un plan d’actions départementales, annexé au protocole départemental de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux femmes, comprendra donc les mesures élaborées nationalement et celles que l’ensemble des partenaires locaux auront construites ensemble durant ces deux mois.

Téléchargez le dossier de presse

> DP grenelle violences conjugales - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,68 Mb

 
 

A lire également :