Pigeon ramier

 
 
Pigeon ramier

Dispositions relatives à la demande de chasse particulière au pigeon ramier sur l'ensemble du département de la Loire-Atlantique.

Cas de la chasse particulière au pigeon ramier

La chasse particulière au pigeon ramier est possible sur l’ensemble du département de la Loire-Atlantique, aux conditions suivantes :

- sur les cultures de protéagineux, oléagineux et les cultures maraîchères ;

- si l’exploitant a mis en place préalablement un dispositif d’effarouchement (type canon) qui s’est révélé insuffisant ;l’administration se réserve le droit d’effectuer des contrôles aléatoires afin de vérifier la mise en place de ce dispositif ; en cas d’absence, la demande sera refusée ;

- uniquement à poste fixe, matérialisé de main d’homme dans la ou les parcelle(s) déclarée(s) : un seul tireur par poste fixe et distant d’un minimum de 100 m entre 2 postes ;

-  interdiction d’utiliser des formes, appelants ou appeaux ;

- le tir ne peut être pratiqué qu'à l'intérieur des parcelles de cultures sur pieds à protéger.

La demande de chasse particulière est à télécharger ici  et doit être retournée à l’adresse mail suivante ddtm-see-chasse@loire-atlantique.gouv.fr .

Un compte-rendu doit être adressé par mail (ddtm-see-chasse@loire-atlantique.gouv.fr) avant le 30 septembre de l’année de l’autorisation. A défaut de compte rendu, l’autorisation préfectorale ne sera pas délivrée l’année suivante.

Qu’est-ce qu’une chasse particulière ?

C’est une autorisation individuelle accordée par le préfet, prise dans le cadre d’une action qui se veut urgente et motivée. Elle peut être mise en place afin de prévenir les dommages importants, notamment aux cultures.

Elle ne doit en aucun cas donner lieu à des parties de chasse en dehors des périodes d’ouverture.

Contexte

Le pigeon ramier (Columba palumbus) est une espèce chassable sur la période allant du 3ᵉ dimanche du mois de septembre (date d’ouverture générale de la chasse) jusqu’au 10 février de l’année suivante, avec un prélèvement maximal journalier fixé à 20 pigeons par chasseur. Le pigeon ramier peut également être chassé du 11 au 20 février uniquement à poste fixe (cf arrêté d’ouverture et de fermeture général de la chasse).

Toutefois, il s’avère que ce gibier fait également des dégâts sur les cultures de protéagineux, oléagineux et les cultures maraîchères, en dehors de la période de chasse, dès la mi-mai.

Pour ce motif, la mise en place de chasses particulières est autorisée sur l’ensemble du département de la Loire-Atlantique.