Pêche maritime de loisirs : le marquage des captures obligatoire pour certaines espèces

 
Pêche maritime de loisirs : le marquage des captures obligatoire pour certaines espèces

Quel que soit le type de pêche de loisir pratiqué (à pied, du rivage, sous-marine ou embarqué) et afin d’éviter le braconnage, chaque pêcheur doit marquer certains spécimens d’espèces.

Ce marquage est obligatoire à compter du 17/05/2011. Il consiste en l’ablation de la partie inférieure de la nageoire caudale (nageoire terminant le corps du poisson, parfois appelée "queue"). Il doit être effectué dès la capture sauf pour les spécimens conservés vivants à bord avant d’être relâchés. Ce marquage ne doit pas empêcher la mesure de la taille du poisson.

Les espèces devant faire l’objet d’un marquage sont les suivantes : bar/loup, bonite, cabillaud, corb, denti, dorade royale, dorade coryphène, espadon, espadon voilier, homard, langouste, lieu jaune, lieu noir, maigre, makaire bleu, maquereau, marlin bleu, pagre, rascasse rouge, sar commun, sole, thazard/job, thon jaune, voilier de l’Atlantique.

Pour plus de précision, consulter :

  • la fiche sur l’obligation de marquage qui précise les conditions de marquage, les espèces concernées, les lieux de contrôles et les sanctions encourues :
  • > Fiche sur le marquage des poissons et crustacés réalisée par la Direction interrégionale de la mer Nord Atlantique-Manche Ouest - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,96 Mb

  • Arrêté du 17 mai 2011 du ministère de l’Agriculture sur le site Légifrance