Influenza aviaire et biosécurité

Influenza aviaire et biosécurité

 
 
L’influenza aviaire et la maladie de Newcastle sont des maladies infectieuses, virales, très contagieuses. Elles affectent les oiseaux, notamment les volailles domestiques chez lesquelles elles peuvent provoquer, dans leur forme hautement pathogène, de graves manifestations cliniques associées généralement à une forte mortalité.

Cet article explicite les règles de biosécurité à appliquer par les détenteurs de volailles.

Par ailleurs, un site Internet dédié est tenu à jour par le ministère en charge de l'agriculture : www.influenza-aviaire.fr

MESURES DE BIOSÉCURITÉ S'APPLIQUANT A TOUS LES DÉTENTEURS DE VOLAILLES :

L'arrêté du 8 février 2016  fixe les mesures de biosécurité applicables dans les exploitations de volailles et d'autres oiseaux captifs dans le cadre de la prévention contre l'influenza aviaire. Il s'applique à tous les détenteurs de volailles.

Les responsables des élevages commerciaux peuvent trouver des précisions sur les mesures de biosécurité fixées par cet arrêté auprès de leurs organisations professionnelles, de leur vétérinaire sanitaire et/ou sur le site de l'ITAVI : http://influenza.itavi.asso.fr/ .

VOUS ÊTES ÉLEVEUR DE VOLAILLES :  

Votre vétérinaire sanitaire ou votre groupement sont vos interlocuteurs privilégiés. N'hésitez pas à les contacter.

Document utile : l'annexe 1 de l'arrêté du 16 mars 2016 fixant certains des critères d'alerte qui doivent donner lieu à une déclaration à votre vétérinaire sanitaire.

> Annexe 1-AM 16 mars 2016 - critères d'alerte - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,10 Mb

 VOUS SOUHAITEZ ORGANISER OU PARTICIPER A UN RASSEMBLEMENT D'OISEAUX :  

Vous trouverez toutes les informations utiles sur la page suivante : http://www.loire-atlantique.gouv.fr/Politiques-publiques/Protection-et-sante-animales/Rassemblement-d-animaux

VOUS AVEZ DÉCOUVERT DES OISEAUX MORTS :

Il est déconseillé aux particuliers de ramasser ou de toucher des oiseaux sauvages morts ou malades.

Les mortalités anormales d’oiseaux doivent être déclarées à la fédération départementale des chasseurs (FDC) ou à l’office national de la chasse et de la faune sauvage(ONCFS ).

On considère une mortalité comme anormale lorsque l'on trouve :

  • sur l'ensemble du territoire :

*la présence d'au moins 3 cadavres d'oiseaux d'une ou plusieurs espèces dans un rayon d'environ 500 mètres et sur un laps de temps maximum d'une semaine ;

*ou la présence d'un cadavre de cygne.

* ou la présence d'un cadavre d'oiseau appartenant aux familles suivantes : anatidé, laridé ou rallidé.

VOUS POSSÉDEZ UNE BASSE-COUR PARTICULIÈRE : 

La mairie de votre commune pourra vous renseigner sur les dispositions à adopter, en plus de l'arrêté de biosécurité mentionné ci-dessus.

EN CAS DE BESOIN, et notamment pour les questions non traitées dans cet article, vous pouvez contacter :

- votre vétérinaire. Il reste votre interlocuteur privilégié et dispose d'informations spécifiques.
- la Direction Départementale de la Protection des Populations / service Protection Sanitaire de la Production Primaire : ddpp@loire-atlantique.gouv.fr . 

Par ailleurs, un article spécifique sur la réglementation s'appliquant à la détention de volailles est disponible sur : http://www.loire-atlantique.gouv.fr/Politiques-publiques/Protection-et-sante-animales/Volailles/Detenir-des-volailles-a-titre-amateur-ou-professionnel .