Presse

Au 1er juillet, baisse de la vitesse maximale de 90 à 80 km/h. Et en Loire-Atlantique ?

 
 
Au 1er juillet, baisse de la vitesse maximale de 90 à 80 km/h.  Et en Loire-Atlantique ?

Cette baisse de la vitesse maximale concerne uniquement les routes à double-sens, sans séparateur central. Une ligne blanche ou des zébras ne sont pas un séparateur central : la vitesse limite sera donc abaissée à 80 km/h sur ces routes.

En revanche, les routes où les deux sens de circulation sont physiquement séparés par une ou deux glissières métalliques, en béton ou par un terre-plein de verdure n’entrent pas dans le champ de l’abaissement de la vitesse limite.

En Loire-Atlantique, les 2+1 voies passeront dans les deux sens de circulation à 80 km/h.

Avec ce changement de vitesse, la distance d’arrêt sera réduite, diminuant ainsi les risques de collisions :

Par exemple, à 80 km/h, je parcours 13 mètres de moins qu’à 90 km/h pour m’arrêter.

Mes trajets vont être plus longs ?

Vrai mais... de très peu : en roulant à 80 km/h plutôt qu’à 90 km/h, nous pourrions imaginer que notre temps de conduite sera considérablement rallongé. Or, on constate qu’il y a assez peu de différence dans le temps de trajet.

Et les radars automatiques ?

Les radars fixes seront paramétrés dès le 1er juillet à 80kmh à distance. Il y a dans le département 43 radars fixes en service, y compris le radar sur l’itinéraire sécurisé sur la route de Pornic.

Qui prend en prend en charge ces changements ?

La mise en place des nouveaux panneaux de vitesse à 80 km/h est gérée par les gestionnaires de voiries mais l’ensemble des coûts est pris en charge intégralement par l’État.

Pour en savoir plus :

> Baisse de vitesse à 80 km/heures - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,82 Mb