Presse

L’ancien radar installé sur l’A11 à la Chapelle-sur-erdre a été remplacé par un radar « discriminant », en service depuis fin janvier.

 
 
L’ancien radar installé sur l’A11 à la Chapelle-sur-erdre remplacé par un radar « discriminant »

Dans le cadre de la modernisation du parc des radars déjà existant en Loire-Atlantique, le radar fixe implanté sur l’autoroute A11 au niveau de la Chapelle-sur-Erdre a été remplacé fin janvier 2018 par un radar discriminant.

Le radar discriminant est appelé à sécuriser les axes les plus fréquentés par les poids lourds, et en premier lieu les autoroutes et les voies rapides. Il permet de différencier les différentes catégories de véhicules et de contrôler les limitations de vitesse spécifiques selon la catégorie d’usagers.

Les excès de vitesse étaient impliqués dans 28% des accidents mortels en Loire-Atlantique en 2017, c’est la première cause des accidents mortels dans le département l’année dernière. La modernisation du parc vient donc compléter la forte mobilisation des forces de l’ordre dans la lutte contre les comportements dangereux sur la route, afin qu’aucune vie ne soit brisée par le drame que constitue un accident de la route.

Plus d'informations sur les radars discriminants sur le site de la sécurité routière .

> Communiqué de presse du 13 février 2018 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,10 Mb