Presse

Le préfet appelle à entendre la volonté d’apaisement du Gouvernement

 
 

Le Gouvernement a annoncé, le 4 décembre, la suspension pour six mois de plusieurs mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur le 1er janvier 2019, le gel des tarifs de l’électricité et du gaz cet hiver ainsi qu’une grande concertation. Des gestes d’apaisement qui ont également pour objectif de donner le temps nécessaire au dialogue pour mettre en oeuvre des mesures d’accompagnement.

Le Premier ministre a rappelé que la colère qui s’exprime aujourd’hui « vient de loin, elle est souvent restée muette et prend sa source dans une profonde injustice. Celle de ne pas pouvoir vivre dignement du fruit de son travail. De ne pas pouvoir subvenir aux besoins de ses enfants ».

Dans un souci d’apaisement, de se laisser le temps de débattre pour identifier et mettre en œuvre des mesures d’accompagnement adaptées, le Premier ministre a annoncé, ce jour, un ensemble de mesures :

• La suspension pour 6 mois de trois mesures fscales : la hausse sur la taxe carbone (sur l’essence, le fioul et le diesel), la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l’essence, pour les professionnels, l’alignement sur la fiscalité des particuliers de la fiscalité du gazole des entrepreneurs non routiers

• La suspension pour 6 mois de l’entrée en vigueur des nouvelles modalités du contrôle technique (prévue le 1er janvier 2019).

• Le gel des tarifs de l’électricité et du gaz durant la concertation (et donc durant l’hiver).

• Une large concertation qui se déroulera du 15 décembre au 1er mars sur les impôts et les dépenses publiques.

« Le Gouvernement a affché aujourd’hui sa volonté d’apaisement. Si de nouvelles journées de mobilisation devaient avoir lieu, je demande aux organisateurs de déclarer leur manifestation. J’appelle également les participants à entendre cette volonté d’apaisement, à faire preuve de civisme, de responsabilité et de prudence dans les actions entreprises, à éviter toute forme de violence pour que ces manifestations puissent se dérouler dans le calme. Les forces de sécurité, auxquelles je rends hommage pour leur professionnalisme et leur engagement ces dernières semaines, seront, une nouvelle fois, mobilisées pour faire respecter la loi et l’ordre », précise Claude d’Harcourt, préfet de la région Pays-de-la-Loire, préfet de la Loire-Atlantique.

Communiqué de presse :

> annonces gouvernementales - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,05 Mb