Presse

Manifestations du 14 septembre : face au risque de violence, un dispositif et des mesures adaptées

 
 
Un appel à rassemblement à Nantes samedi 14 septembre circule actuellement sur les réseaux sociaux. Celui-ci n’a fait l’objet d’aucune déclaration à ce jour et aucun organisateur n’a donc pu être identifié. à cet effet, et parce qu’il est primordial de concilier liberté de manifester, liberté de circulation et sécurité des biens et des personnes, le préfet prend les mesures nécessaires pour garantir l’ordre public.

Un  rassemblement d’envergure nationale, en centre ville de Nantes est prévu ce samedi. Le caractère radical et répétitif des agissements illégaux et violents survenus ces dernières semaines excède le cadre de la liberté de manifestation. La mobilisation de samedi se caractérise par la présence de manifestants ultras et d’individus extrêmement radicaux de type «black bloc». Face au risque important d’actions violentes dans le centre-ville, face à la violence de certains individus cagoulés qui n’ont d’autre but que de casser, dégrader et en découdre avec les forces de l’ordre, le préfet et le directeur départemental de la sécurité publique
engagent le maximum de moyens pour préserver l’ordre public, dans un contexte de présence de nombreux passants et de tenue de la fête foraine annuelle cours Saint André et Saint-Pierre, rendant plus difficile l’intervention des forces de l’ordre.

Manifester sera interdit dans plusieurs périmètres du centre-ville de Nantes

Le préfet a décidé d’interdire toute manifestation ou rassemblement dans plusieurs périmètres du centre-ville de Nantes (voir carte jointe) de 10h à 22h ce samedi 14 septembre 2019.  Afin de prévenir les violences, de protéger le centre ville procéder, le cas échéant, aux interpellations des fauteurs de troubles, un dispositif de sécurité adapté, réactif et mobile, sera également déployé.
L’accès à ces périmètres ne sera pas interdit aux passants afin de faciliter les déplacements à proximité des rues de grande fréquentation et des commerces. Des contrôles seront toutefois effectués à l’intérieur de ces périmètres.
Prévenir les risques élevés de troubles à l’ordre public

Au cours de précédents rassemblements, auxquels ont participé des membres de la mouvance anarchiste et des individus constituant des blacks bloc, certains manifestants interpellés étaient munis d’artifices, ayant servi d’armes par destination pour dégrader des biens ou commettre des violences à l’égard des forces de l’ordre. Ce constat appelle le préfet à prendre également 3 arrêtés. Sont interdits sur les communes de Nantes Métropole de 10h à 22h ce samedi  :
• le port et transport d’objets pouvant constituer une arme par destination ;
• l’achat et de la vente au détail, l’enlèvement et le transport de carburant ;
• la cession, vente, transport et utilisation des artifices de divertissement.
Les travaux du pont de Cheviré reportés
D’importants travaux du périphérique ouest nantais devaient entraîner la fermeture partielle du pont de Cheviré ce week end. Compte tenu des manifestations annoncées ce samedi, la DIROdirection interdépartementale des routes ouest reporte ces travaux  afin de pas cumuler la gêne pour les usagers de la route et les habitants de la métropole.
« Si la liberté de manifester est garantie par la constitution, elle doit s’articuler avec la liberté de circuler et la sécurité de tous. Or, les rassemblements à Nantes donnent lieu à des débordements systématiques caractérisés par des dégradations volontaires et des violences graves à l’encontre des forces de l’ordre. Ces mesures préventives sont nécessaires. Elles permettront à l’ensemble des services de sécurité, dont je sais l’engagement et la mobilisation, de garantir l’ordre public à Nantes ce samedi. J’appelle chacun, par ailleurs, à la vigilance et au sens des responsabilités à s’éloigner de toutes les personnes commettant des actes violents ou délictueux », déclare Claude d’Harcourt, préfet de la Loire-Atlantique.
Les arrêtés préfectoraux seront consultables ici.