Presse

Voeux aux forces vives - Précisions de Claude d’Harcourt

 
 

Suite aux commentaires suscités par certains de ses propos lors de la cérémonie de vœux du 20 janvier dernier, le préfet tient à apporter les précisions suivantes.

S’agissant du projet de loi bioéthique, il reconnait que son expression, même s’il a pris soin de préciser qu’il s’agissait de son opinion personnelle, dès lors qu’elle était publique, était inadéquate.

Les termes de lassitude et d’impuissance, qu’il a par ailleurs employés, ne s’appliquaient pas à l’action publique elle-même, mais au sentiment éprouvé par une partie des forces vives locales après une année
2019 difficile, notamment sur le plan de l’ordre public.

Il a eu ce matin l’occasion ce matin de fournir ces explications au ministre de l’Intérieur, qui lui a rappelé ses obligations.

> CP précisions Claude d'Harcourt - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,40 Mb