Énergies renouvelables

 

Éolien terrestre

 Au niveau régional, le Schéma Régional Climat Air Énergie approuvé en 2014 a fixé deux objectifs de développement de l’éolien terrestre :

  • 2020 : puissance installée à hauteur de 1 750 MW
  • 2050 : puissance installée à hauteur de 2 300 MW.

En Pays de la Loire, au 31 décembre 2018, la puissance des parcs éoliens terrestres en fonctionnement était de 911 MW pour 99 parcs.

Éolien en mer

L’utilisation des énergies renouvelables pour la production d’électricité, en remplacement des énergies fossile ou nucléaire, est d’ores et déjà un enjeu fondamental à l’échelle de la planète. L’essor de l’éolien terrestre en France a été spectaculaire au cours des dernières années.

La part des énergies marines renouvelables est appelée à se développer car le potentiel français en ce domaine est un des premiers en Europe.

Méthanisation

La méthanisation est un traitement par décomposition de déchets organiques dans le but de produire du biogaz.

Il existe principalement deux types de méthanisation :

  • la cogénération utilise le biogaz produit pour générer de l’électricité et de la chaleur ;
  • l’injection vise à épurer le biogaz pour obtenir du biométhane et de l’injecter sur le réseau.

Solaire et photovoltaïque

Les panneaux solaires captent la chaleur solaire (eau chaude, chauffage …) alors que les panneaux photovoltaïques récupèrent la lumière solaire pour produire de l’électricité.

Dans le cadre de la gestion économe de l’espace, ces panneaux (solaires ou photovoltaïques) doivent être implantés prioritairement sur des espaces déjà artificialisés : toiture de bâtiments, ombrières de parking, … Les centrales au sol n’ont pas vocation à consommer des espaces naturels, agricoles ou forestiers. Elles ont pour objectif de revaloriser des sites et sols dégradés et / ou pollués sur lesquels aucune activité agricole ou naturelle ne peut être réalisée.