LE DOCUMENT GENERAL D'ORIENTATIONS: la politique de sécurité routière de la préfecture de Loire-Atlantique

Mis à jour le 25/11/2022

La politique de sécurité routière de la préfecture de Loire-Atlantique découle des grandes orientations fixées par le Gouvernement. Elle s'inscrit dans un document stratégique pluriannuel qu'on appelle document général d'orientations. Le document général d'orientations est le fruit d'une concertation avec l'ensemble des partenaires institutionnels et associatifs pour définir les priorités en matière de lutte contre l'insécurité routière dans le département.

En marche vers le nouveau Document Général d'Orientations 2023-2027

Sous la présidence de Monsieur Didier Martin, préfet de la région des Pays de la Loire, préfet de la Loire-Atlantique, un comité de pilotage dédié au lancement de nouveau Document Général d'Orientations a réuni  les acteurs locaux mobilisés en faveur de la sécurité routière. Aux côtés des signataires de ce document stratégique, le Procureur de la République de Nantes et de Saint-Nazaire, le Département de la Loire-Atlantique, l'ensemble des partenaires associatifs et institutionnels ont ainsi pu participer à une réunion qui s'est déroulée le lundi 14 novembre 2022, avec un double ordre du jour de bilans et de perspectives. 

De nouveaux enjeux pour le DGO 2023-2027, répondant aux priorités de demain

Pour répondre aux évolutions des usages et des comportements sur la route, la Délégation à la sécurité routière a choisi de définir nationalement 4 enjeux prioritaires, commun à tous les départements :

  • les deux-roues motorisés
  • les conduites à risque : alcool, stupéfiants, vitesse, non-respect des priorités, distracteurs (usage du téléphone notamment)
  • les nouveaux modes de mobilité dits « doux » : vélo, y compris à assistance électrique, engins de déplacements personnels motorisés et marche
  • le risque routier professionnel

Sur proposition de la préfecture, et avec le soutien du Département de la Loire-Atlantique, un enjeu local à destination des séniors, a été validé lors des échanges du COPIL du 14 novembre 2022.

Dans le cadre de la démarche collégiale avec l'ensemble des partenaires, des groupes de travail par enjeu ont été programmés afin de définir les orientations d'actions qui pourront être mises en œuvre de manière opérationnelle dans le cadre des Plans départementaux de sécurité routière. L'ensemble des acteurs sont invités à prendre part à ces travaux, par simple inscription par mail à pref-securite-routiere@loire-atlantique.gouv.fr

  • Les deux-roues motorisés : le lundi 28/11/22 de 9h30 à 12h
  • Les conduites à risques : le mercredi 30/11/22 de 14h30 à 17h00
  • Les nouveaux modes de mobilité dite « douce » : le vendredi 9/12/22 de 9h30 à 12h
  • Le risque routier professionnel : le lundi 12/12/22 de 9h30 à 12h
  • Les seniors  : le vendredi 16/12/22 de 14h à 16H30

Un format hybride, en présentiel ou en visioconférence, sera proposé aux participants pour faciliter la participation de tous.

La coordination sécurité routière reste par ailleurs disponible pour toutes questions au  02 40 41 20 58/51


Le bilan du DGO 2018 - 2022

L'élaboration du DGO doit permettre à l'ensemble des partenaires locaux de partager l'analyse de l'insécurité routière du département. Aussi, ce premier COPIL avait pour objectif de dresser le bilan du précédent DGO, qui arrive à échéance fin 2022. Deux bilans ont ainsi été présentés aux acteurs locaux. 

Pour rappel, 6 enjeux prioritaires avaient été retenus pour la période 2018-2022:

  • 4 enjeux nationaux: le risque routier professionnel, la lutte contre les addictions (alcool et stupéfiants), les jeunes, les seniors
  • 2 enjeux spécifiques choisis au regard de la typologie de l’accidentalité locale : le partage de la voirie, les deux-roues motorisés

Pour rappel, 3 orientations d’actions (OA) par enjeu avaient été définies collectivement avec les partenaires. La présentation ci-après porte sur l’évaluation quantitative des OA réalisées, soit par l’action de l’État et l’intervention des bénévoles de la préfecture ( les IDSR) , ou dans le cadre de l’appel à projet PDASR qui permet aux porteurs de projets locaux d’obtenir une subvention pour réaliser une action de prévention.

Vous pouvez retrouver ce bilan ci-dessous :

Le bilan DGO 2013-2017 :