Actualités

Accueil des ressortissants ukrainiens : point de situation sur les solutions d’hébergement d’urgence et logement

 
 

Les services de l’État en Loire-Atlantique ont mis en place deux niveaux de dispositifs d’hébergement.

À leur arrivée sur le territoire et quand ils ne disposent pas déjà d’une solution identifiée, un hébergement d’urgence est proposé aux déplacés d’Ukraine, soit au sein de structures collectives, soit en hôtel.

Ainsi, depuis le 18 mars, un sas d’accueil et d’orientation d’une capacité de 130 places est ouvert à la Turballe. Afin de répondre à l’afflux de ressortissants, un second sas d’accueil d’une capacité de 47 places a été ouvert depuis le 6 avril, les arrivées provenant notamment de la région parisienne.

Les associations France Horizon et Les Eaux Vives sont chargées de l’accueil, de l’évaluation, de l’ouverture des droits des ressortissants ukrainiens dans ces sas d’accueil d’urgence.

En outre, 180 personnes (soit 72 familles) sont hébergées dans des hôtels à Nantes et à Saint-Nazaire. Elles y bénéficient également d’un accompagnement social.

Après avoir reçu l’autorisation provisoire de séjour, les déplacés ukrainiens peuvent bénéficier d’un logement plus pérenne. À ce jour, 120 personnes, soit 38 ménages, ont été relogées par les services de l’État dans des logements autonomes proposés par huit collectivités territoriales (Saint-Viaud, Le Loroux-Bottereau, Pornichet, Montoir-de-Bretagne, Le Gavre, Batz-sur-Mer, Orvault et Ancenis).

De nombreux accueils de familles sont déjà en cours chez des particuliers qui se sont mobilisés par l’intermédiaire de réseaux de connaissances ou se sont manifestés auprès de mairies. La ville de Saint-Nazaire a ainsi organisé 60 hébergements citoyens, notamment pour des familles de travailleurs détachés. Les associations ANEF-Ferrer et Solidarité Estuaire vont intervenir pour réaliser si besoin des médiations sociales afin de garantir la bonne continuité de ces hébergements.

D’autres associations gestionnaires (L’Etape, Saint Benoît Labre, Une famille un toit, Aurore), missionnées par l’État au titre de l’intermédiation locative, vont accompagner les familles en lien avec les CCAS des villes concernées. Elles vont également poursuivre le recensement des logements proposés par des particuliers sur la plateforme https://parrainage.refugies.info/ afin de réaliser les appariements pour les personnes en attente de logement.