Actualités

Sécurité I L'Etat et les collectivités unis pour la sécurité de tous

 
 
Sécurité I L'Etat et les collectivités unis pour la sécurité de tous

Le ministre de l'Intérieur a signé le contrat de sécurité intégrée pour la ville de Nantes

L’État s’est engagé avec la ville de Nantes ce jeudi 20 mai pour favoriser la tranquillité publique avec la signature du contrat de sécurité intégrée pour la ville par M. Gérald DARMANIN, Ministre de l’Intérieur, Mme Sarah EL HAÏRY, secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, M. Didier MARTIN, préfet de Loire-Atlantique, William MAROIS, Recteur de l’Académie de Nantes, M. Pierre SENNES, procureur de la République de Nantes et par Mme Johanna ROLLAND, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole.

Il s’agit du 2ème contrat de ce type signé sur le territoire national qui se veut un exemple de principes d’engagements réciproques.

Tous les thèmes sont abordés tels que les actions dans les territoires exposés, la sécurité dans les transports avec la mise en place d’une police municipale métropolitaine des transports, l’accroissement des effectifs de la police nationale mais également de la police municipale. Cet engagement réciproque est fort et engage chacune des parties pour les prochaines années. Ce contrat comporte des aspects métropolitains mais aussi de justice de proximité ou du champ de l'Éducation nationale.

> Contrat de sécurité intégré de la ville de Nantes - signature ministres - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 6,93 Mb

Au-delà du diagnostic partagé, le travail au long cours entre les services de la Ville et de la Préfecture et l’ensemble des partenaires, et les échanges directs et déterminés entre la maire de Nantes et le ministre de l’Intérieur aboutissent aujourd’hui à la création nette de 33 postes de policiers nationaux affectés à Nantes pour 2021 et de 37 nouveaux postes en 2022, soit 70 postes crées en 2 ans. La nouvelle étape de coopération qui s’amorce avec cette signature dépasse la seule question des effectifs de Police : de nombreux outils opérationnels seront déployés pour lutter contre la délinquance, sur toute la chaîne de responsabilité de la prévention, jusqu’à la sanction, par l’ensemble des partenaires du continuum de sécurité.

Ce contrat de sécurité intégrée est construit autour d'un diagnostic et de priorités partagés pour la sécurité :

  • la lutte contre les trafics de stupéfiants d'abord
  • la tranquillité résidentielle, la sécurité nocturne ou encore la lutte contre les incivilités
  • la prévention de la délinquance et la vidéoprotection
  • la médiation sociale
  • la poursuite du développement de la justice de proximité et de l'aide aux victimes
  • le renforcement des moyens matériels et humains          

67 actions seront ainsi mises en œuvre sur la durée du Contrat entre 2021 et 2026, parmi lesquelles :

  • la création par la Ville de Nantes d'une brigade de gestion de l'espace public qui va lutter contre les incivilités
  • le déploiement par la Ville de nouvelles caméras de vidéoprotection (dont une première tranche d’une trentaine de caméras sur 2021-2022) la coordination des actions de lutte contre l'occupation des halls d'immeubles, en partageant les priorités et en associant les bailleurs sociaux le déploiement par l’État de 2 nouveaux postes de médiateurs dans les collèges pour aider à la régulation et à la gestion des conflits
  • la signature d’un protocole de l’Éducation nationale, avec la Préfecture et le Parquet, pour améliorer la prévention de la délinquance, le traitement de la violence en milieu scolaire ainsi que l'aide pouvant être apportée aux parents et à la communauté éducative
  • le renforcement de la justice de proximité en développant l'intervention des délégués du procureur dans les territoires, au sein des Maisons de la Justice et du Droit
  • La Ville de Nantes, avec le Parquet, va aussi développer dès cette année un nouveau protocole de rappel à l'ordre, pour donner, sous forme d’avertissement, une réponse solennelle à des faits de faible gravité mais susceptibles de perturber le quotidien
  • La Ville de Nantes et la Métropole, en lien avec le SPIP (service pénitentiaire d’insertion et de probation) et la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse), vont en outre augmenter le nombre de personnes accueillies dans le cadre d’une condamnation à des peines de Travail d’Intérêt Général pour qu’une centaine puisse être accueillie chaque année           
   

Autant de sujets qui permettront de renforcer la sécurité dans la métropole des Nantais.

Resized_20210520_1804251(1)
 

             

Resized_20210520_1713341
 

Outre la signature de contrat de sécurité intégrée à la mairie de Nantes, le ministre de l'Intérieur s'est déplacé à l'hôtel de police de Nantes.

En présence de nombreuses personnalités dont les parlementaires François de RUGIS, Valérie OPPELT, Aude AMADOU, Audrey DUFEU, Luc GEISMAR, Laurence GARNIER, la maire de Nantes, la présidente du Conseil régional Pays de la Loire, le procureur de la République près le tribunal judiciaire de Nantes, le ministre a notamment inauguré la nouvelle direction territoriale de la police judiciaire de Nantes créé le 1er janvier 2021. Il a enfin décoré des fonctionnaires de la CDI gravement blessés lors d'une manifestation sur la voie publique en décembre 2020.            

Resized_20210520_1838011
 

             

Resized_20210520_1900331