Semaine de l'intégration : découvrez les portraits de Faranak, Grégory et Hassan

Mis à jour le 07/11/2022

À l’occasion de la semaine de l’intégration qui a eu lieu du lundi 17 octobre au vendredi 21 octobre 2022, découvrez les portraits de 3 personnes intégrées sur le territoire de la Loire-Atlantique.

Faranak

Faranak parle un français parfait, teinté de sonorités étrangères. Cette richesse lui vient d’un long périple qui l’a vue partir d’Iran en 2010, l’a conduite en Malaisie, puis en Turquie et en Norvège, avant d’arriver en France en 2014, avec son mari et ses deux filles.

À la suite de quelques mois passés à Paris et de débuts difficiles, la famille s’installe près de Clisson. C’est en Loire-Atlantique que Faranak apprend le français, grâce à des cours donnés par une association.

Après avoir travaillé auprès des enfants et avoir évolué comme cheffe de cuisine dans le seul restaurant iranien de Nantes, Faranak travaille désormais dans un EHPADEtablissement hébergeant des personnes âgées dépendantes à Gorges depuis 8 mois. Elle souhaite aussi suivre une formation d’aide soignante : « j’aimerais bien être encore dans le domaine de la santé, j’aime le contact avec les personnes. »

Dans le parcours de vie de Faranak, la musique tient également un rôle essentiel. Musicienne en Iran, elle quitte tout à son départ avant de retrouver ce repère, indispensable pour elle, à Clisson. Au sein d’un groupe composé de 4 musiciens, Faranak pratique le setâr, un instrument iranien, et souhaite améliorer cette activité musicale en faisant découvrir aux ligériens la musique traditionnelle iranienne.

Après avoir déposé son dossier de naturalisation en 2019, Faranak devient française en février 2022 avant de se voir remettre un décret de naturalisation le jeudi 13 octobre dernier. Faranak nous confie désormais avoir tout ce qu’il faut dans sa vie : « La France nous a donné cette chance ».

Grégory

Grégory a 35 ans et vit en France depuis 2014. Originaire du Liban, il s’est installé à Strasbourg avec sa femme avant de quitter la capitale alsacienne pour Paris.

Le français, Grégory l’apprend grâce à sa femme, professeure de langue française et grâce à ses collègues. Il reconnaît que « c’était frustrant de ne pas comprendre les blagues et faire semblant de rigoler ». Le jeune homme devient torréfacteur à Paris, une passion pour le café et les grands crus qu’il découvre en France et développe depuis 6 ans désormais.

C’est à Nantes, « une ville dynamique, proche de la nature », que Grégory est maintenant installé avec sa femme et ses deux enfants. Au cœur de la Cité des Ducs de Bretagne, juste avant l’annonce du premier confinement, il achète, avec son épouse, sa propre boutique pour exercer son métier de torréfacteur. Dans cette boutique nantaise, Grégory produit, fait déguster et vend son propre café.

Celui qui « voulait être français, c’était vraiment ma décision personnelle » l’est à présent depuis le mois d’août 2022. Grégory reconnaît que son parcours qui l’a aidé à grandir est « une grande aventure. Ça donne de la joie. »

Hassan

Hassan est syrien, il vit désormais à Nantes. De confession chrétienne, il fuit son pays en 2012 pour le Liban voisin avec ses 3 enfants et sa femme.

Arrivé en France en 2014, Hassan tient son propre restaurant depuis deux ans. La spécialité de ce chef : la cuisine syrienne qu’il maîtrise parfaitement après avoir travaillé pendant 23 ans, en Syrie, dans des restaurants et des hôtels 4 et 5 étoiles.

Dès son arrivée à Nantes, Hassan souhaite s’intégrer rapidement dans son nouveau lieu de vie. Il travaille d’abord pendant deux ans dans le restaurant libanais « Le Cèdre » puis pour le traiteur solidaire « Le goût des autres » avant de reprendre un fonds de commerce en 2020 pour y créer son propre restaurant « Le voyage à Damas » avec sa femme.

Installée à Trentemoult, la famille désormais agrandie d’un enfant, apprend le français grâce aux cours dispensés par l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration et « à mon ordinateur. »

Détenteur d’une carte de résident, Hassan est heureux d’être en France et de vivre dans un pays riche de liberté, de culture et d’amour de l’autre : « Le français ouvre la porte, tout le monde sourit. »