Sécurité routière: Alcool: quand on tient à quelqu'un, on le retient!

 
 
Sauver un ami

En 2013, l'alcool a été à l'origine d'1 accident sur 3.
Pour continuer sa lutte contre l'insécurité routière,le préfet a demandé aux forces de l'ordre de police et de gendarmerie de renforcer les contrôles cette semaine.

En Loire-Atlantique en 2013, pour la totalité des accidents corporels, l'implication d'un conducteur avec une alcoolémie supérieure au seuil autorisé a été de 16%, la part étant même de 29% pour les accidents mortels.

Les consignes de prévention pour éviter de se mettre en danger, ou de mettre en danger la vie des autres usagers de la route, sont simples :

 - ne pas prendre le volant lorsque l'on n'est pas en état de conduire et avoir recours au covoiturage ou aux transports en commun ;

 - si on a consommé de l’alcool dans les heures qui précèdent, prendre en compte que ce dernier est éliminé très lentement par l’organisme et systématiquement utiliser un éthylotest afin de vérifier sa capacité à prendre le volant ;

 -contrairement à une idée reçue, la consommation de certains produits ne fait pas disparaître plus rapidement l’alcool dans le sang, en revanche l'utilisation en parallèle de médicaments ou de cannabis augmente les risques.

Le risque de décéder ou d’être grièvement blessé sur les routes de la Loire-Atlantique ne relève pas de la fatalité.

Chacun, par son comportement, peut contribuer à éviter des drames.  Mobilisons-nous !

Retrouvez-ci-dessous le dossier de presse dédié à la thématique alcool

> dossier de presse Alcool - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,91 Mb

Et tous les conseils de sécurité routière sur www.securite-routiere.fr   et SAM