Communiqués de Presse

Port du masque

 
 
Ajustement des mesures de lutte contre l’épidémie de Covid-19 en Loire-Atlantique

Le préfet de la Loire-Atlantique a pris un nouvel arrêté concernant le port du masque dans
l’espace public au regard de l’évolution favorable de la situation sanitaire dans le département.
Cet arrêté pourra être modifié en fonction de la situation départementale.

Le taux d’incidence, qui permet de mesurer la diffusion du virus, s’est stabilisé à 42 cas pour
100 000 habitants au 5 octobre. Ce taux étant depuis plus de cinq jours consécutifs inférieur
au seuil d’alerte fixé à 50 cas pour 100 000 habitants, le préfet a décidé de prendre un nouvel
arrêté sur le port du masque dans l’espace public.
Cet arrêté maintient l’obligation du port du masque, pour les personnes âgées de 11 ans et
plus, en extérieur dans les espaces publics avec une forte concentration de personnes et où
la distanciation physique ne peut être respectée à savoir :
• les rassemblements de personnes pour lesquels le passe sanitaire n’est pas exigé
(manifestations, spectacles de rue, feux d’artifice, foires, fêtes foraines,…) ;
• les marchés, brocantes, ventes au déballage et assimilés ;
• les files d’attentes aux abords des commerces, des établissements culturels et sportifs
ou encore des centres commerciaux ;
• les rues et zones piétonnes très fréquentées ou aux abords des gares, aéroports et
ports, et lieux de culte ;
• à proximité des établissements scolaires et extrascolaires, aux heures d’entrée et de
sortie.
Le port du masque dans les établissements recevant du public ou les rassemblements soumis
au passe sanitaire n’est plus obligatoire sauf si le gestionnaire de l’établissement ou de
l’événement décide de son maintien.
Pour rappel, l’obligation du port du masque ne s’applique pas :
• aux parcs, plages, bords de rivières et grands espaces naturels ;
• aux personnes en situation de handicap telles que prévues au décret n° 2021-699 du 1er
juin 2021 ;
• aux personnes pratiquant une activité sportive ;
• aux conducteurs de deux-roues motorisés et portant un casque avec visière baissée .

L’arrêté préfectoral publié au recueil des actes administratif de la préfecture , qui abroge l’arrêté du
13 septembre, est en vigueur jusqu’au 25 octobre inclus. Il pourra être révisé si la situation
sanitaire l’exige.
Pour rappel, le non-respect du port du masque obligatoire dans les espaces mentionnés dans
l’arrêté du 6 octobre est puni d’une amende de 135 euros pouvant aller vers des sanctions
supplémentaires en cas de récidive.

 
 

A lire également :