Presse

Lycée Monge : point de situation sur l’incident de ce matin

 
 
Répondant à des appels sur les réseaux sociaux à manifester contre les mesures liées à l’épidémie de COVID-19, un groupe d’individus s’est présenté ce matin devant le lycée Monge situé rue de la fantaisie à Nantes.

Les forces de l’ordre ont été requises par un appel à 9h45 du proviseur de l’établissement leur signalant la présence d’une dizaine d’individus cagoulés devant l’établissement. A 9h50, les forces de l’ordre étaient sur place. Des barricades, avec du matériel d’un chantier situé à proximité, avaient été installées.

A aucun moment, les individus n’ont pénétré dans l'établissement ou attaqué le corps enseignant. Quelques jets de projectile ont été lancés en direction des forces de l’ordre et du lycée sans faire de blessés et de dégradations. Ces individus ont tenté de mettre le feu à quelques barricades.

L’arrivée en nombre des forces de police a mis en fuite l'ensemble des individus. L'un d'eux a pu être interpellé à 9h55. Le mis en cause placé en garde à vue est connu pour des faits de dégradations par substance incendiaire.

Cet incident, s’il est grave et mérite d’être dénoncé, n’est pas à mettre en lien avec l’hommage à Samuel Paty. L’hommage au professeur a d’ailleurs pu se dérouler normalement au sein de ce lycée comme partout dans l’Académie.

> Communiqué de presse - 02-11 - Incident lycée Monge - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb