Les gares comme leviers des projets de territoire (2005-2007)

 
 
Fiche de présentation de l'étude

Face à l’accroissement des encombrements, le train est une alternative de plus en plus recherchée pour se rendre à Nantes. L’étoile ferrée nantaise est une opportunité exceptionnelle pour utiliser les transports collectifs comme leviers d’organisation des territoires.

 

Introduction

L’objectif est d’agir sur l’urbanisation (logements, activités, commerces) à proximité des gares et sur l’accessibilité (cheminements, stationnements) aux gares pour ensuite favoriser l’usage du train pour les déplacements occasionnels ou quotidiens. L’approche globale des problématiques urbanisme et déplacements dans les secteurs situés à moins de 10 minutes d’accès des gares (que l’on vienne à pied, en vélo, en voiture ou en car...) aboutit à des propositions d’aménagements adaptées à chaque site.

L’étude est réalisée ligne par ligne, en relation avec les acteurs concernés (syndicats mixtes de schémas de cohérence territoriale, Région Pays-de-la-Loire et Département de Loire-Atlantique, etc.) :

- la ligne Nantes - Clisson  (2006-2007)

- la ligne Nantes - Saint Nazaire - Le Croisic  (2004-2005)

- Une note méthodologique  (2005) a aussi été réalisée.

Présentation de l’Étude

L’articulation entre les politiques d’urbanisme et de déplacements est un enjeu important pour notre société, à la fois en terme d’aménagement et en terme de dialogue entre collectivités publiques concernées.

La loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (loi SRU) a ainsi mis l’accent sur la nécessité d’organiser l’urbanisation en fonction de la desserte en transports collectifs (TC) et a permis, dans la logique des principes du développement durable, de subordonner l’urbanisation de nouveaux espaces à la création d’une desserte TC.

Une telle approche permet aussi d’élargir l’échelle de réflexion à celle des schémas de cohérence territoriale (SCoT), voire de l’interSCoT, et de rassembler de nombreux partenaires (communautés de communes, d’agglomération ou communauté urbaine, syndicats mixtes de SCoT, Département et Région).

Dans ce contexte et pour répondre à ces enjeux, la DDE de Loire-Atlantique a fait réaliser par le Centre d’études techniques de l’équipement (Cete) de l’ouest plusieurs études intitulée « les gares comme leviers de projets de territoire » qui ont permis :

  • de contribuer au débat d’actualité autour du renouveau des lignes ferroviaires, du réaménagement des gares et de leur quartier et du développement des territoires en liaison avec ces lignes ferroviaires ;
  • de répondre à une attente des collectivités locales en terme de réflexion sur les déplacements prenant en compte les transports ferroviaires et d’enrichir leurs projets, en particulier au niveau des schémas de cohérence territoriale (SCoT) ; les collectivités locales ont en effet été fortement associées tout au long de l’étude ;
  • d’identifier trois leviers à activer pour mieux articuler le développement du territoire et un recours plus fréquent au train comme mode de déplacement : le levier de l’offre de transport, le levier du développement urbain et le levier de l’accessibilité et de l’accueil en gare ;
  • d’approfondir l’analyse des enjeux d’aménagement (typologie des gares, aire d’influence rapprochée de la gare, concurrence entre transport collectif et transport individuel en voiture, etc.) pour certaines gares choisies et de proposer des orientations.

Pour toute précision, vous pouvez contacter le pôle projets  de la Mission Observation, Prospective, Évaluation, Développement durable (Mopedd) de la direction départementale des territoires et de la mer.